Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Petit dictionnaire de karstologie

Publié par O.Malcles,  - Catégories :  #Karstologie

Cette page a pour vocation le regroupement des termes utilisés en karstologie (et des disciplines connexes). Malgré le soin apporté a sa rédaction, des coquilles peuvent subsister, si vous en voyez, libre à vous de nous le signaler !

 

- Aven: [Morrpho.] Terme d'origine du sud de la France (Hérault, Aveyron, Lozère, etc.), communément admis, désignant une cavité au sein d'un milieu karstique dont l'entrée se fait de manière verticale. Ex: Aven du Mas Raynal

Doline :[Morpho.] Modelé karstique de surface. Dépression de taille métrique à pluri-décamétrique de forme généralement sub-circulaire. L'origine d'une doline peut être multiple: suffosion, effondrement, etc. La coalescence de dolines forme un ouvala

- Endokarst: [Morpho.] Partie d'un massif karstique situé sous la surface du sol. C'est le lieux de transit de l'eau et de formation des spéléothèmes. 

- Exokarst: [Morpho.] On définit l'exokarst comme la partie superficielle (en surface) d'un massif karstique. On y observe les modelés typique des régions karstique: doline, poljés, abîme, etc.

- Goule: [Morpho./Hydro.] Terme local (Ardèche, Gard) synonyme de perte. Une Goule peu néanmoins être considéré comme de taille supérieur à une perte.

- Niveau de base: [Morpho. / Hydro.] Le niveau de base est apparenté à une courbe (ou un plan) théorique en dessous duquel ont lieu les phénomènes de dépôts sédimentaires et au dessus duquel ont lieu les processus d'érosions. L'une des complexité de la définition du niveau de base repose sur le choix de l'échelle spatiale. Dans le cas d'un karst, le niveau de base peut-être considéré comme: le niveau marin (niveau de base régional), l'altitude de la rivière la plus proche (niveau de base local) ou encore comme l'altitude à partir de laquelle on atteint la zone phréatique au sein du karst (niveau de base karstique). 

- Ouvala: [Morpho.] Modelé karstique de surface. Dépression pluri-hectométrique issue de la coalescence de dolines

Per ascensum: [Dynam.] Structuration des réseaux karstiques "en montant". Dans cette configuration, plus rare que la dynamique per descensum, les galeries les plus récentes se situent au dessus des galeries anciennes. Ce fonctionnement est généralement du à un colmatage (sédimentaire, glaciaire, etc.) du fond de la vallée. C'est par exemple le fonctionnement proposé pour les gorges de l'Ardèche [Mocochain, 2007]

Per descensum: [Dynam.] Structuration des réseaux karstiques "en descendant". Dans ce type de configuration les galeries les plus anciennes sont situées au dessus des galeries plus récentes. Il s'agit de la configuration la plus couramment observées ( (notamment dans les réseaux alpins ou de montagne). 

- Perte: [Hydro] Lieu de disparition de l'eau de surface au profit d'un fonctionnement endokarstique. Une perte peut être soit localisée en un point (Exemple de la perte du Bonheur à Saint-Sauveur-Camprieu) soit distribuée sur une plus large zone (Exemple du Rieutord an période d'étiage).

- Vadose (zone): [Hydro.] Epaisseur de terrain non saturé en eau. Il s'agit généralement de zone de transit vertical. La zone vadose est située par définition au dessus de la zone phréatique et, est séparée de celle-ci par une zone dite épiphréatique où les conditions d'engouement sont fortement dépendante des apports d'eaux au sein du karst (perte, précipitation, etc.)

À propos